Téléphérique Expériences Événements HORAIRES Tarifs Webcam
fr
ACHETER | RÉSERVER
TELEPHERIQUE

La naissance de Skyway Monte Bianco

En suivant les câbles. L’histoire de Skyway Monte Bianco : un projet qui effleure le ciel, la passion, l’intention de réaliser une œuvre digne de la montagne qui l’accueille

L’équipement actuel n’est qu’une partie de l’histoire, qui d’ailleurs a débuté dans les années 1930, sous l’impulsion géniale du comte Dino Lora Totino, fils d’une famille d’industriels dans la laine dans le Piémont. Sa passion pour la montagne lui fit sillonner la Vallée d’Aoste et ses sentiers en altitude : c’est au fil de ses excursions qu’il conçut cette idée visionnaire d’une liaison internationale au fil du ciel, par téléphérique.


1934 L’idée du téléphérique des glaciers était née

L’idée du téléphérique des glaciers était née

Sa vision pionnière était de relier 2 nations voisines, l’Italie et la France, par la création d’un téléphérique entre Courmayeur et Chamonix.

1940 Le projet est approuvé

Le projet est approuvé

Le projet de Lora Totino sera accueilli avec grande satisfaction : son industrie passe alors très rapidement du fil de laine au fil d’acier, annonçant de nouveaux intérêts dans les activités familiales, le domaine de la construction d’équipements. La convention avec le Domaine militaire pour la construction de ce qui deviendra le Téléphérique du Mont-Blanc est signée en 1940. En 1941, les travaux de la première partie de l’équipement entre le quartier de La Palud de Courmayeur (1 370 m) et le Pavillon du Mont Fréty (2 173 m) sont lancés. Mais ils seront interrompus cette même année par la Seconde Guerre mondiale.

1947 Inauguration

Inauguration

Le Téléphérique Mont-Blanc s’ouvre au public. C’est alors que commence la véritable histoire de l’équipement, en mesure de conduire son public en seulement quelques minutes au sommet le plus élevé d’Italie. Un téléphérique futuriste qui permet à tous désormais d’admirer de près le Mont-Blanc, sans plus se limiter aux alpinistes expérimentés. Cette même année, le projet du comte, combiné à l’ingénierie et aux savoir-faire italiens permettent de lancer la construction des installations téléphériques du versant français de Chamonix à Plan de l’Aiguille. Le second tronçon, jusqu’à l’Aiguille du Midi, voit le jour en 1951 et sera ouvert au public en 1956.

1958 La trans Mont Blanc

La trans Mont Blanc

1954 voit démarrer le chantier du dernier tronçon de téléphérique sur le versant italien : celui qui relie le Refuge Torino à la Pointe Helbronner. C’est le début de l’aventure de la « Petite », comme l’appelaient les salariés de la société Funivie Monte Bianco car elle ne pouvait accueillir que 8 personnes. Les travaux de construction de la télécabine qui traverse le glacier pour relier la Pointe Helbronner à l’Aiguille du Midi sont lancés cette même année. Le rêve du comte Lora Totino se réalise enfin avec la liaison internationale qui prend forme : l’Italie et la France sont reliées. La « Liaison » sera inaugurée en 1957. Cette même année le comte Lora Totino vend les actions de la société au comte Titta Gilberti, grand promoteur du tourisme à Courmayeur.

2000 L’avenir

L’avenir

Pendant plus de 60 ans, le téléphérique du Mont-Blanc a accueilli un public venu du monde entier : amoureux de la montagne, alpinistes, touristes. Ses cabines ont effectué des millions de voyages. Avec le nouveau millénaire, l’esprit se tourne vers l’avenir : le vieil équipement commence à ressentir le passage du temps. Le projet de construction d’un nouvel équipement prend forme, il doit remplacer celui créé dans les années 1940. La silhouette du Skyway Monte Bianco se dessine alors.

2012 Début des travaux du nouvel équipement

Début des travaux du nouvel équipement

Les travaux de construction du téléphérique actuel ont démarré en mars 2011. Les premiers terrassements sont creusés à l’emplacement actuel de la station de départ à Courmayeur. Le 10 avril 2012, c’est au tour de la réhabilitation de la station de Punta Helbronner.

2015 Le rêve devient réalité

Le rêve devient réalité

Skyway Monte Bianco ouvre au public en mai 2015. Le rêve peut démarrer : remonter le grand sommet et arriver là où le regard se perd. Au-delà d’un simple périphérique, un site d’où admirer des panoramas inégalés, où rencontrer une nature vierge, le plus haut sommet d’où effleurer le ciel du doigt.



Skyway Monte Bianco

Ce site utilise des cookies analytiques et de profilage
Les cookies sont utilisés pour effectuer des statistiques et afficher des publicités personnalisées.
En cliquant sur le bouton «Accepter tous les cookies», vous consentez à l’utilisation de tous les cookies, tandis qu’en cliquant sur «Accepter uniquement les cookies sélectionnés», seuls les cookies éventuellement sélectionnés par l’utilisateur seront installés. En cliquant sur «Refuser les cookies», aucun cookie ne sera installé.
En cliquant sur «Afficher les détails», vous pouvez voir en détail les cookies individuels et les tiers qui installent les cookies via ce site.
Cliquez ici pour afficher la politique de confidentialité et de cookies.